Actualités

Agenda

À LA UNE

THÉÂTRE AU LAÜ : « Comme une spaghetti qui danse dans l’eau »

« Comme une spaghetti qui danse dans l’eau », un spectacle de « théâtre concocté », par la compagnie professionnelle « Madame Phénomène », vendredi 22 novembre à 20h30 gratuit et ouvert à tous.

« Qu’est ce qui fait qu’on fait ce que l’on fait ? ». Vaste question à laquelle la compagnie Madame Phénomène vous invite à réfléchir lors de cette prochaine rencontre pour construire, ensemble, des pistes de réponses. L’originalité de ce « théâtre concocté », c’est de fonder sa réalisation sur des ateliers, menés en amont de la représentation, avec les habitants de l’endroit où elle se déroule…

 

Catégorisation sociale : « processus qui consiste à regrouper en catégories des individus et groupes d’individus semblant présenter des caractéristiques sociales communes de manière à structurer la réalité sociale ». Par ce processus culturel inné et inconscient (l’enfant l’assimile dès 6 ans), l’individu rend plus intelligible l’altérité (c’est-à-dire les autres personnes que lui), en construisant diverses représentations comme autant de tiroirs dans lesquels il classe et regroupe les autres individus et par rapport auxquels il poursuivra sa propre construction identitaire (subjectivation). Qu’elles rejoignent ou non les représentations communes véhiculées par nos imaginaires partagés, ces catégorisations sont le terreau des stéréotypes et préjugés qui filtrent le regard que nous posons sur les autres.

Quel rapport entre ce laïus sociologique et la pièce de théâtre à laquelle nous vous convions dans l’accroche de cet article ? Le sujet, tout simplement, autour duquel la compagnie « Madame Phénomène » a construit son spectacle, sous forme de « théâtre concocté ». Bien que la représentation à laquelle vous assisterez prenne la forme d’une pièce classique, ce n’est là que la partie émergée de l’iceberg qui se donne à voir, ainsi que l’explique la compagnie :

« Comme une spaghetti qui danse dans l’eau » est un spectacle qui parle avec humour et sérieux du processus de catégorisation sociale, de ce besoin irrépressible de classer chaque chose et chaque personne dans une case, de coller à soi-même et aux autres des étiquettes, de s’enfermer et d’enfermer les autres dans des séries de préjugés et de stéréotypes. Ce spectacle est construit uniquement sur la parole « des autres ». Quels autres ? Des gens de partout, que notre équipe enregistre lors d’entretiens. Des personnes de cultures, d’origines, d’âges et d’histoires de vie différentes qui constituent des rencontres humaines magnifiques et essentielles au spectacle. Elles sont les personnes « porteuses » du projet. À partir d’improvisations et d’interviews de personnes de milieux sociaux différents, nous poserons la question de l’influence que peut avoir ce mécanisme dans nos vies. La volonté est de questionner le public sur les préjugés et les stéréotypes que nous portons sur des groupes sociaux différents de nous. Nous souhaitons aussi faire réfléchir sur notre propre conditionnement : « qu’est-ce qui fait qu’on fait ce qu’on fait ? En effet, une partie du spectacle est vouée à être différente en fonction des lieux de représentations. Des habitants volontaires des quartiers avoisinants rencontreront l’équipe artistique en amont de la représentation. Les amateurs qui le souhaitent « prêteront », eux aussi, leurs voix au spectacle. Nous voulons que le public voie et entende les réalités et la poésie des plus démunis de sa ville. La restitution se fera sous la forme d’interventions immersives dans le public pendant le spectacle. »

Au-delà de cette poésie de « l’ordinaire » et du « quotidien », relevée à partir des paroles recueillies en atelier, et mis en forme par les comédiens et participants dans leurs répliques, le travail de la compagnie « Madame Phénomène » s’inscrit dans une véritable démarche d’éducation populaire en de nombreux aspects. Quel meilleur moyen de prendre conscience des réalités d’un processus sociologique aussi complexe qu’omniprésent, la catégorisation, et d’en mesurer la prégnance sur nos regards que cette mise en situation ? En nous reliant les uns aux autres le temps d’une pièce de théâtre, en chaussant les lunettes de nos voisins, et avec elles, les filtres à travers lesquels passent leurs regards, en changeant de point de vue au sens propre du terme, nous décalons nos propres perceptions et le phénomène de la catégorisation se donne pleinement à voir, presque tangible. Expérimenter ensemble pour émanciper nos consciences, pour s’éduquer, ressentir et vivre un moment d’art avec les autres, une fructueuse et riche rencontre, à laquelle nous vous convions chaleureusement. Venez enrichir ce moment de votre présence. 

Retrouvez le « teaser du spectacle » en vidéo : https://vimeo.com/259639511

Si le projet des ateliers préparatoires vous fait de l’œil, titille votre curiosité ou vous embaume d’une humeur créative, n’hésitez pas à nous contacter (par téléphone, mail ou de vive voix à notre accueil), nous nous ferons un plaisir de vous expliquer plus avant le principe des ateliers (sous couvert de places restantes), la culture a besoin de vous ! A bientôt au Laü !

À lire aussi